Le festival Beauregard veut croire à une édition 2021 et dévoile sa programmation

Le festival Beauregard veut croire à une édition 2021 et dévoile sa programmation

Année blanche, année noire. Covid oblige, la France a dû se passer de ses festivals cet été. Et le manque s’est fait ressentir : 19 % des Français répondent chaque année présent à ces rendez-vous estivaux. Outre la frustration des artistes et la déception des festivaliers, les annulations en cascade ont également fragilisé toute l’économie d’un secteur.

Cependant, ni la morosité ambiante ni l’avenir incertain ne semblent abattre les organisateurs, qui ont les yeux rivés sur 2021. « Certains spectacles se préparant une année à l’avance, nous ne pouvons pas attendre la fin de la pandémie sans rien faire. Chez Live Music, nous avons déjà plus de 50 spectacles en vente pour 2021 et 2022, et 50 autres à venir », explique ainsi Michael Drieberg, l’organisateur du festival Sion sous les étoiles à nos confrères de L’Illustré

« Le défi qui nous attend pour les prochains mois est de taille, mais il est surmontable et nous sommes prêts. Météorologiques, financières ou sécuritaires, nos festivals ont traversé de nombreuses crises ces dernières années. Ils s’en sont toujours relevés. La crise actuelle ne fera pas exception », affirment les organisateurs de festival. 

S’adapter à la situation, trouver de nouvelles solutions, mais reprendre coûte que coûte. Telle est la volonté de près de 120 organisateurs de festivals, premiers signataires d’une tribune publiée sur les réseaux sociaux.

Le mouvement « 2021, on y croit ! » rassemble déjà de grands noms de la scène française : le festival Beauregard, les Déferlantes, les Francofolies de La Rochelle, la Fête de l’Humanité, le Hellfest, I Love Techno, Inrocks FestivalJazz la VilletteJazz à Vienne, Jazz in Marciac, Woodstower, MaMa Festival, le Printemps de Bourges, Rock en Seine… Et la liste est encore longue.

Mélanie Domergue festival Beauregard
Mélanie Domergue festival Beauregard
festival Beauregard Mélanie Domergue

Reprendre, oui, mais pas comme avant. Du moins, pas tout de suite. Les 2 et 3 octobre 2020, à Avignon, les États généraux des festivals, organisés par le ministère de la Culture, ont pu donner quelques pistes sur ce « monde d’après ». 1 200 personnes étaient en effet au chevet des festivals, pour en rappeler les enjeux culturels, sociaux, économiques, territoriaux et humains. Renforcer les modèles économiques des festivals pourrait ainsi passer par un changement de forme juridique.

Pour assurer leur survie et leur pérennité, les festivals pourraient aussi se diversifier et proposer de nouveaux contenus audiovisuels. Réadapter les spectacles à la situation ou au public reste indispensable, mais « c’est du travail et donc des coûts d’imaginer et de préparer des variantes », rappelle Mathieu Jaton, organisateur du Montreux Jazz.

Cet été déjà, le Gouvernement créait un fonds festival, doté de 10 millions d’euros. « Ce fonds sera prolongé en 2021, il bénéficiera d’une première enveloppe de 5 M€ qui permettra d’apporter un soutien aux organisateurs des festivals les plus touchés par la crise et [de] les accompagner dans la mise en œuvre des événements de 2021 », a rapporté la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot.

70 % de la programmation 2020 maintenue pour le festival Beauregard

Nombreux sont les artistes ayant annoncé un report de leurs dates pour 2021, et non une simple annulation. Néanmoins, la situation sanitaire actuelle est si compliquée que la mise en place d’un spectacle ne repose pas uniquement sur les bonnes volontés de chacun.

C’est dans ce contexte particulier que le festival Beauregard (près de Caen) a annoncé la majorité de sa programmation, du 1er au 4 juillet 2021, dans le parc du château de Beauregard à Hérouville-Saint-Clair. Bonne nouvelle : 70 % de la programmation 2020 est maintenue ! Qui plus est, aucune augmentation pour le prix des billets : ils restent identiques aux tarifs de 2020.

Pour le moment, près de 30 noms ont été dévoilés, dont plusieurs têtes d’affiche : Nekfeu, Martin Solveig, PNL, Sum 41, Catherine Ringer, Ninho, Fatoumata Diawara, Niska…

Mélanie Domergue festial Beauregard

Autant d’univers colorés et diversifiés, pour le plus grand plaisir des mélomanes. Cette treizième édition présentera donc de la pop, du rock, du rap, du folk, de l’électro et de la variété française. Un éventail d’influences et de cultures, comme pour compenser une année morne. De nouveaux noms devraient être annoncés au premier trimestre 2021.

Par ailleurs, les artistes locaux seront aussi à la fête ! La chanteuse normande Annabella Hawk et gagnante de la John’s session de 2020 (le tremplin Beauregard) ouvrira le bal en se produisant le jeudi 1er juillet sur la scène John. La Gallera Social Club et The Eternal Youth enchaîneront le samedi 3 juillet, pour une soirée éclectique, entre rythmes sud-américains, électro, et indie-pop punk. Enfin, Samba de la Muerte fera danser le public avec un son électro, le dimanche 4 juillet.

Mélanie Domergue

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »