NEMIR – Le Rappeur Dresse Un Portrait Émouvant En Vidéo Pour Sa CHICA

“Chica est fière
Elle veut vivre sa vie, fuir les problèmes
Faire comme elle aime
Même quand tu souris y’a de la peine
Oh ma belle” – CHICA – NEMIR

Je suis obsessionnel, mais la légèreté est devenue un leitmotiv, une façon de ne pas prendre la vie trop frontalement.

Ainsi dans “NEMIR”, j’aborde le rapport social à mon environnement, et le couple, car l’amour m’obsède”, confiait Némir à propos de son 1er album éponyme, présenté précédemment sur Sounds So Beautiful.

On revient sur le thème du sourire-souffrir, développé tout au long de l’écriture des paroles de l’album. Némir soupire des paroles lourdes de sens et de vécu, sur un ton léger et nonchalant. Les mélodies harmonieuses tout au long du morceau accompagnent son mal, l’aide à “fuir les problèmes” et adoucir la peine.

Le rappeur-chanteur dessine avec poésie le portrait d’une jeune femme à forte personnalité, et, dans sa contemplation pour la figure féminine, s’identifie lui-même au personnage, tel le reflet dans le miroir.

Chica n'aime pas trop quand Chico l'enferme

Dans sa vidéo, il décrit les traits d’une femme comparable à l’oiseau dans une cage qui aspire à voler au grand air, cheveux aux vents. Une femme qui veut se défaire des compromis et vivre libre – un peu comme l’artiste qui veut se défaire de la pression médiatique, financière et sociale.

Les lyrics du refrain de Chica rappellent en effet les premières lignes du couplet pour “Chant Sacré”.

Fuck la télé, fuck les infos, fuck les huissiers, les banques, les réseaux sociaux
J’veux être libre comme l’air, libre comme l’air
Le faire comme j’aime, faire comme j’aime

De plus, entre les titres “Des Heures”, “Habibi”, “Chica” et “Elle M’a Eu”, on peut apprécier le suivi d’une histoire romantique, l’aboutissement d’un cycle passionnel.

On perçoit le protagoniste qui tente de comprendre l’amour et “d’apprendre à s’aimer autrement“. Or, dès lors que le garçon sous pression perds ses moyens, la Chica s’ennuie comme quand c’est jour de pluie “. Quand bien même, il continuerait de chanter “Je te couvrirai d’or, promis, je chasserai tous tes doutes ; Je t’aimerai bien plus encore, te suivrai, qu’importe la route”… Chica (ou Chico) répond avec indifférence :

“Je ne t’aime plus, mon amour”
Hier encore, je te faisais la cour
Je sais, mais je ne t’aime plus tous les jours

Chica Bye Bye

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s