Uptown Lovers – “Be A Girl”, La Vidéo Émouvante Qui Met En Scène Une Jeune Femme Inspirante

on

Bluesy browses through the gloom,
Stares of despair in the darkest of her days.
Spare a day in her everyday life,
Run around the same old uptown,
Run alone when it all falls down,
Ground down when no one’s around.
Takes balls to Be A Girl sometimes,
Takes guts to rise again with pride
Takes love to smile again all through the pain
Takes nerve to brave the spite of this world
Takes bliss to stand still and sing.
Regardless, joyful the whole day through.

A l’instar d’un mélancolique Neil Young qui jadis chantait Old Man, look at my life, Manon Cluzel des Uptown Lovers invoque un regard sur sa vie quotidienne  dans le clip de leur deuxième single, Be A Girl, extrait de leur premier album, By Your Side, attendu ce 4 Octobre 2019.

La vidéo capture une scène de vie, et présente un tableau tâché de colère, tristesse et morosité.

Le mini-film ouvre sur le son d’une guitare candide et innocente (Benjamin Gouhier) à la joie de vivre prononcée, avant de voir une chanteuse qui coule ses larmes, seule, dans son bain, brisée par la dureté de la réalité de cette Terre.

“Why is it so difficult to live on this Earth, without anger, without hatred?”

Le code couleur de la vidéo réalisée par Gabriel Bourdat soutient bien l’idée de l’écriture pour Be A Girl. En effet, les vêtements d’un blanc immaculé dont se vêtit Manon au début, suggèrent sa pureté ainsi que sa vulnérabilité. Dans sa désillusion, mille questions hantent ses pensées, et pour elle, le seul moyen pour nous de comprendre ce qu’elle ressent, est de vivre une journée avec elle.

uptown lovers be a girl video sounds so beautiful

Seule dans cet appartement, habitée par un vide profond, Manon nous invite dans l’intimité de sa chambre, dans l’intimité de son coeur. Elle nous fait vivre le quotidien d’une fille, du réveil, à la toilette, jusqu’au maquillage avant sa sortie en ville.

Pendant ce temps, l’orchestration progresse. Chaque élément arrive en temps. Josselin Soutrenon à la batterie impulse lentement le groove, avant l’entrée des joueuses percussions par Mathieu Manach et David Doris. La montée de l’orgue initiée par David Bressat donne frissons. Les émotions grimpent à leur paroxysme jusqu’à tout relâcher au moment du refrain… de quoi donner les larmes aux yeux.

uptown lovers be a girl video sounds so beautiful

L’orchestration offre l’espace nécessaire à la chanteuse pour prendre le temps de s’exprimer et d’élever sa voix, et projeter une multitude d’images.

La voix touchante de Manon et cette écriture qui progresse crescendo sans rush ni précipitation font la force des Uptown Lovers, dont on dit que la musique donne une sensation d’arrêter le temps.

C’est une musique intemporelle et passionnelle. Ainsi, le code couleur dans la vidéo évolue à partir des envolées du refrain, avec la présence angélique des choeurs (constitués de Jordi Tisserand, Lisa Caldognetto, Anaïs Laugier, Pierric Tailler).

Et, du mossade maron, l’on passe à des couleurs vives, chaudes : belle et apprêtée sans pâlir, elle porte le rouge passion.

uptown lovers be a girl video sounds so beautiful

“If I am a girl, I have to fight harder”

C’est aussi le rouge de la combativité, prête à affronter le quotidien, fière et forte. Elle traverse ainsi les ponts et divers chemins qui la mèneront de l’antichambre de la colère et du ressentiment, jusqu’à se sentir légère, et vivre libre avec sourire, ivre de paix.

 

Plus le film avance, plus la paix de Manon semble imperturbable. Sereine et en confiance, elle marche en reine et laisse derrière elle les gens gambader, sa ville et son esprit en fête.

La moralité de cette vidéo : malgré les jours de solitude et de vide, tant que vous vous défendrez votre amour de soi, votre estime de soi et votre confiance en soi, vous garderez une joie parfaite.

Restez beaux, fiers et droit debout, dans l’adversité comme dans la félicité.

“I’m proud to stay myself.”

uptown lovers be a girl video sounds so beautiful

A l’instar de Neil Young, Manon Cluzel des Uptown Lovers réclame simplement plus d’amour (love) ici bas.

“Old man take a look at my life I’m a lot like you
I need someone to love me the whole day through
Ah, one look in my eyes and you can tell that’s true.” – Neil Young.

Crédit Photographie d’entête – Renaud Alouche

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s