Ehla – Les Reflets Contrastés D’Une Artiste (Interview)

Caméra, lumière, action,

Sous les signes festifs des paillettes et confettis,

Elle marche droit vers sa voie, sincère avec elle-même, elle a trouvé sa voix

Au loin, jamais son regard ne se perd.

Découverte dernièrement pour sa reprise Pop du slam de Grand Corps Malade Les Voyages En Train -, EHLA nous revient avec son tout premier titre original, extrait de son premier EP, intitulé Au Loin, sortie prévue le 22 Septembre 2017.

A l’époque elle étonnait déjà de sa voix et son flow atypique, très teinté R&B.

Afin d’en découvrir plus sur son talent et son histoire, nous avons eu l’occasion d’échanger avec la jeune artiste, et de mieux appréhender les différentes facettes contrastées de son univers musical.

INTERVIEW

SSB: La première chose qui frappe en t’écoutant, en plus de ta voix, c’est ton phrasé. Tu as une étonnante capacité à lier les mots entre eux, et varier le rythme des phrases. Comment travailles-tu ton flow ? Comment as-tu trouvé ta voix et un style si bien distinctif ?

EHLA : C’est vrai que j’accorde beaucoup d’importance à l’impact des mots, leur façon de “rebondir”.
Plus jeune j’écoutais beaucoup de R&B et de rap américain (Aaliyah, Run Dmc, Franck Ocean…) , je pense que j’ai gardé ces codes.
J’aime essayer de faire “groover” les mots, ce qui n’est pas toujours évident avec la langue française mais c’est un challenge que j’essaie de relever.

SSB : Grand Corps Malade est ton mentor officiel, écrivant tous les deux ensembles. Adepte des scenes ouvertes, as-tu déjà participé à des scènes slams ?

EHLA : Effectivement en arrivant à Paris et même quand je vivais dans le sud de la France j’aimais beaucoup participer à des scènes ouvertes.

Pour ce qui est du slam, j’adore l’écouter mais pour le moment je ne saurai le défendre sur scène, ceci dit j’aime les défis alors un jour peut être !

SSB : Du slam à la pop, en passant par quelques variantes electro, quelles sont les sonorités qui te définissent le mieux ?

EHLA : C’est entre la pop urbaine et la variété française, une fusion de ces deux genres.

SSB : De tous les textes et poèmes que tu as écrits, quel est celui qui te touche le plus ? Pourquoi ?

EHLA : Il y a deux ans, ça n’allait pas fort, j’ai écrit une chanson sur les doutes que j’avais tant sur le plan personnel que dans la musique.

Quand je réécoute ce titre aujourd’hui, je vois à quel point ma vie a changé, je me suis endurci et j’ai aussi eu beaucoup de chance.

Je garde ce titre dans un coin de ma tête pour toujours me souvenir de ce point de départ, et des étapes positives que j’ai franchies.

SSB : Qu’as tu appris en écrivant avec Grand Corps Malade ?

EHLA : Tellement de choses… il m’a “décomplexé” sur ma façon d’écrire et m’a assuré qu’on pouvait délivrer de beaux messages avec des mots simples.

SSB : Pour Demain Encore, ton premier titre original, quelle est l’histoire derrière cette chanson ? Et, comment expliques-tu le dénouement à la fin de la vidéo ?

EHLA : Cette chanson parle de cette manie qu’on a de mettre de côté notre vie en passant nos nuits à faire la fête. On est entouré de personnes qui ne nous connaissent guère, finalement on se tient juste compagnie.

Entre mélancolie et euphorie. Je ne dis pas que cela est bien ou mal, cela a des bons côtés. Je pense juste qu’il faut savoir s’en échapper à un moment comme dans la fin du clip justement.

SSB : Tu confies que le clip pour Demain Encore te ressemble. Le clip, de plus reprend les couleurs de la charte graphique de ton EP – les nuances de bleu et de violet sont omniprésentes. Que reflète tout cela de ta personne ?

ehla

EHLA : Je passe ma vie à avoir des sentiments très contrastés.

Je suis a la fois très féminine et très féministe, très heureuse et très mélancolique, forte et fragile…

Ces deux teintes, c’est les deux opposés qui finalement se rejoignent et créés une sorte d’équilibre, mon équilibre.

SSB : Enfin, ta première date au Réservoir arrive bientôt pour célébrer la sortie de ton album. Comment appréhendes-tu ton retour sur la scène ? Et comment souhaites-tu mettre en scène ta propre musique ?

EHLA : Tous mes titres ont été créés avec une grande sincérité, je suis très heureuse de pouvoir les défendre en live aujourd’hui.

Je serai sur scène comme je suis dans la vie, la seule chose qui changera sera le micro que je tiendrai dans mes mains.

Pour ce qui est des sonorités, on naviguera entre des titres très produits et d’autres purement acoustiques

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s