Chilla – Réussir L’Ecole De La Vie (Analyse Vidéo)

Scroll down to content

Des questions sans réponse attendent sur les bancs de l’école
Solutions sous silence hésitent sur le blanc de la feuille
Pression de la réussite, dépression précipitée
Récoltes de mauvaises notes, des heures de colle, et d’autres bricoles
Équation énoncée, problèmes trouvés puis à régler
Leçon de vie, nouvelle vie, puis enfin libre. 

Le début de cette semaine annonçait la sortie du nouveau clip de Chilla, en passe pour réussir l’école de la vie.

Dans cette école, fouler la cour des grands, d’un pas aussi innocent et pur que le blanc de la sneaker aux pieds de Maréva, nous éloigne bien des années d’insouciance de l’enfance.

Le texte, aux paroles simples, cependant efficaces et pleines de suggestivité, est co-écrit avec Youssoupha et merveilleusement illustré en images par Aube Perrie.

L’écriture du script pour ce clip est d’une subtilité remarquable, et richement détaillée, et “chaque détail compte” (Wil Aime)Du choix vestimentaire, au code couleur, jusqu’aux gribouillis rouges sur les feuilles vierges…

Le clin d’oeil à Britney Spears et le premier single qui lança sa carrière, Baby One More Time ,relève un goût nostalgique pour les années 90, avec une teinte de modernité urbaine.

 

Ceci dit, outre cette première lecture, la vidéo pour 1er Jour d’Ecole est riche en métaphores et autres figures de style pour véhiculer un message qui touche bien la jeunesse sous pression.

Pression du temps.

chilla horloge

“On dit faut s’inquiéter pour plus tard”.

Bien que la jeune femme se plaît à chanter Carpe Diem et cueillir “le jour présent sans se soucier du lendemain”, elle éprouve encore de l’impatience face au tic-tac de la montre, comme pressée de vivre et de briller sans vriller.

Pression de la solitude.

chilla ecole par terre

Le réalisateur Aube Perrie explique que la période scolaire est un temps troublé. Il utilise le grand espace vide du gymnase et ses lignes tracées, pour signifier le manque de repère dont on souffre quand on a entre 16 et 25 ans, “un âge où l’on peut rapidement se sentir seul ou prisonnier”.

chilla 1er jour d'école tete ds le sac

Figés et coincés dans leurs sacs de cours et leurs uniformes en forme de camisoles, les enfants ont soif d’apprendre, mais comme Chilla ils aimeraient “apprendre ce qu’on n’apprend pas à l’école”.

On dit que la vérité délivre, or elle ne se trouve pas que dans les livres, il faut se la vivre.

 “On m’a pas appris à gérer les drames de la vie donc j’ai vrillé” – Chilla

 

Dans la confusion, on vit de bien folles années avec l’impression de tourner en rond. Comme précise Perrie, “à l’image de la moto autour de Chilla, [on] tourne en rond”, jusqu’au prochain coup de pression.

Résolution.

chilla avec danseurchilla danseur

La beauté de ce clip réside dans son contraste entre le décor sens dessous-dessus évocateur du vague à l’âme des ados (bientôt adultes), couronné des paroles angoissées de la rappeuse, et la joie de vivre des danseurs et de l’artiste, plus forts que tout, malgré tout.

Sous cette pression de la réussite à l’école (de la vie), l’élève se réjouit une fois sa voie trouvée, son identité affirmée, sa vocation confirmée.

Trouver son talent, se coucher avec des rêves puis se réveiller avec une vision, et comprendre ce pour quoi on est fait… telle est l’inconnue de l’équation qu’on nous demande de trouver. Une fois trouvée,  le soleil brille comme un jour d’été dans la cour de récré.

chilla ecole equation

Ainsi les figurants, doués, multiplient les figures de danses, en toute sérénité, et Chilla chante librement.

Sans ça, sans le feu de cette passion, on finit comme les silhouettes posthumes sur le bitume.

chilla ecole bitume

En résumé, avec la métaphore filée du stylo bic à 4 couleurs pendant toute la mise en scène du clip, Chilla livre une chanson au texte universel dans lequel toute génération peut s’identifier.

Des paroles à son image, avec des références personnelles, dans la continuité de son EP Karma (“Papa dans nos prières”, référence à Chico).

chilla 1er jour d'école 4 couleurs

Retrouvez Chilla le 19 Octobre aux côtés de Lord Esperanza, Némir et bien d’autres à Nîmes pour une création originale mêlant des artistes locaux et nationaux, jazzmen de renom et rappeurs en vogue :  L’Organ Live Band (event).

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: