Uptown Lovers nourrit l’espoir d’une renaissance avec son nouveau single « Born »

Uptown Lovers nourrit l’espoir d’une renaissance avec son nouveau single « Born »

The stars watch over me
I’m sure they protect me

Des jours heureux attendent les Uptown Lovers, et leur nouveau single « BORN » (sorti en novembre) en est la toute première célébration. Le groupe lyonnais nous donne rendez-vous pour l’automne 2022 pour la sortie de son deuxième album !

Le premier opus, « By Your Side », nous enveloppait déjà dans une étreinte réconfortante, tout en nous rappelant l’importance d’apprendre à s’aimer soi, avant d’être prêt et prête à offrir de l’amour à quelqu’un d’autre. Cette acceptation de soi, avec notre part de lumière et notre part d’ombre, s’est retrouvée plus tard dans le projet solo de la chanteuse Manon Cluzel, aka Macy Lu. Une introspection nécessaire pour évoluer et aller de l’avant.

Désormais, le retour de Uptown Lovers laisse entrevoir une nouvelle esthétique visuelle et sonore. Le clip vidéo de « BORN » nous plonge caméra au poing dans l’intimité d’une séance de répétition, où chaque visage, chaque instrument est présenté comme un élément essentiel de cette harmonie.

Les couleurs chaudes apportent une atmosphère apaisante, tandis que la mélodie s’écoule comme un fleuve tranquille, loin de toute inquiétude. Difficile de ne pas voir la métaphore d’une nouvelle aube dans ces tons jaune orangé. D’ailleurs, à 02:45, un projecteur brille haut au-dessus des têtes, comme le ferait un soleil, tandis que Manon Cluzel chante « I will stand up so proud », fixant l’horizon devant elle, et la main prête à saisir cette nouvelle chance.

Mélodie et émotions en parfaite harmonie

« BORN » porte bel et bien l’idée d’un nouveau départ, d’une renaissance, ou se fait en tout cas le messager de meilleurs lendemains. Des raisons de se réjouir, renforcées par les regards et les sourires que se lancent les musiciens de Uptown Lovers tout au long de la chanson. Une complicité qui se passe de mots, mais qui s’entend à la manière dont se répondent les différentes sonorités.

Uptown Lovers Mélanie Domergue

Dès les premières secondes, flûtes, guitare et basse s’accordent parfaitement. Le son bas des instruments à cordes, semblable à des pieds fermement ancrés au sol, et en parallèle, les variations légères et hypnotiques des flûtes, invitant à la rêverie.

Rester terre-à-terre tout en s’autorisant à avoir la tête dans les étoiles. S’accepter pleinement et en faire une mélodie, comme un leitmotiv dont il faudrait se souvenir pour avancer. Ce sont d’ailleurs les percussions qui lancent le tempo, comme le rythme de la vie qui reprend.

Accepter son passé pour renaître

« BORN » nous apprend que le passé n’est pas une fatalité en soi, tant que son poids ne nous écrase pas. L’accepter, c’est accepter la version de nous que nous sommes aujourd’hui — plus forte, peut-être plus sage aussi, mais que nous n’aurions pas pu devenir sans toutes les épreuves et les blessures du passé.

Accepter et avancer semble donc la meilleure option, si l’on en croit les affirmations positives de « BORN » : « Nothing can stop me » / « Now the time has come » / « Through the sky, I’m flying ».

Avec ce nouveau single, Benjamin Gouhier, Manon Cluzel et les musiciens qui les accompagnent signent un retour qui met du baume au cœur et touche l’âme.

Mélanie Domergue

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »