Dries Van Haute – Illustration Poétique Pour Relation Toxique

Blanc comme neige, l’amour pur ne perdure à toujours

Noir ébène, la haine lui succède sans peine

Violence et véhémence, les semences d’une relation tumultueuse.

Le premier EP de Dries Van Haute, Blue Roses, est sorti le 15 janvier, introduit par Games, co-produit avec l’aide de Pierre Dozin.

L’écriture répétitive voire hypnotique au keyboard désigne la symbolique du cercle vicieux d’une relation amoureuse nocive.

La subtile progression de la batterie et les variations syncopées au fil de la production instille une tension grandissante, tandis que l’envolée vocale du chanteur pointe le paroxysme de la situation.

La fusion d’une telle structure instrumentale à la poésie du clip réalisé par Frank Luckaz, cystallise un pur moment d’émotions.

Influencé par le travail épuré et contemplatif de James Blake et Frank Ocean, ainsi que du peintre Gustav Klimt et du photographe Jan Toorop, Games, mis en scène avec deux chorégraphes, Zachée Ntambe Katinda (Zack Swagga) et Stéphanie Mathys’, reflète avec émotion l’idée qu’a Dries de la Beauté dans tout son éclat.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :