BANKS – L’Artiste Dévoile Ses Morceaux Préférés Sur Son Nouvel Album “The Altar”

And to think you would get me to the altar

Like I’d follow you around like a dog that needs water

But admit it, you just wanted me smaller 

If you would’ve let me grow, you could’ve kept my love – BANKS

Femme introvertie certes,

Femme certainement assumée.

Les quatre premères lignes du premier single de son nouvel album, The Altar, expliquent à elles seules le sens de tout l’album.

En effet, dans un premier temps on peut penser que BANKS commence par s’affirmer Goddess (déesse) , pour descendre paradoxalement et se rabaisser au stade de l’Altar (l’autel dédié au dieu/déesse).

Or, ses paroles balayent d’un souffle cette fausse idée, qui stipule qu’elle n’est pas le genre à se laisser influencée ni guidée.

De fait, on pourrait plutôt voir l’Altar comme une nouvelle invitation, ou invocation, pour la Goddess à manifester son art et ses émotions.

Pour BANKS,  une Goddess est “quelqu’un de 100%”, qui n’a aucun complexe pour ce qu’elle est, en dépit de ses zones obscures ou moins obscures.

Ce nouvel opus est un nouveau tome pour son journal intime.

Si intime qu’il serait indécent de chercher à trop analyser et discuter sa musique: car il s’agit d’émotions à nues et si vives, l’artiste en pleure encore…

The Altar est le résultat de deux ans de travail personnel pour Jillian Banks.

Pendant ces deux années, elle a appris à s’apprécier, voire même à épouser qui elle est, embrasser ce qu’elle est, personnellement, sexuellement, mentalement…, d’où le single F*ck With Myself.

De plus, à l’occasion de la sortie de son nouvel album, paru aujourd’hui Vendredi 30 Septembre 2016,

Elle nous confie quelques de ses chansons préférées, telles que Poltergeist et Weaker Girl:

Poltergeist confie-t-elle, est au sujet de son ex petit ami qui la hante ; elle n’arrive pas à se le sortir de la tête.

Elle s’en sent presque possédée. Ce qui explique les effets vocaux similaires à un esprit à exorciser. Au travers de cette chanson, Banks explique qu’elle a tenter de “s’exorciser de son ex”, en quelque sorte.

Par ailleurs, cette idée s’aligne avec l’univers étrange et spirituel de son album. L’autel (Altar) suggérant de plus une relation à l’esprit et à la religion.

Tell me what you want from me
I think you need a weaker girl
Kind of like the girl I used to be

[…] I’ma need a bad motherf*cker like me

Weaker Girl est le témoignage de ces dernières années de croissance et de lutte pour BANKS,

Lutte contre les voix dans sa tête qui lui font se sentir plus faible,

Lutte pour continuer de s’aimer comme elle est, et continuer d’évoluer, plus forte, et s’élever.

A noter que BANKS sera de passage à Paris en concert, au printemps 2017,

Le 08 Mars 207 à La Cigale

Advertisements

4 Replies to “BANKS – L’Artiste Dévoile Ses Morceaux Préférés Sur Son Nouvel Album “The Altar””

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s