Big Junior – Lumière Sur Le Hip Wave (Interview)

C’est au coeur de la Presqu’Île Lyonnaise que fleurirent quatre prodigieux spécimens.

Transpirant de positivité, ils exhalent un parfum sauvage, et partagent le fruit de leurs passions,

Vêtus de la couleur qui reflète au mieux la chaleur qui les anime.

Ces quatre fantasiques spécimens s’unissent aujourd’hui sous la même bannière fraternelle:

BIG JUNIOR. Plus qu’un groupe, c’est une crew, au sens fort du terme.

Unis par le même amour de la musique, et mus par des aspirations d’originalités,

La crew forme un band unique, aux sonorités aussi riches qu’inclassables:

C’est pourquoi les BIG JUNIOR, fort de leur propre signature musicale, se présentent et se démarquent avec leur propre genre: le Hip Wave.

Leur premier EP, SNII, est l’illustration même de leur originalité.

Hip Wave, ce terme reste encore un mystère et susite la curiosité.

Hip Wave, un mix entre Hip Hop, Rock New Wave, et électronique.

En faisant quelques recherches, on constate que le New Wave (genre des années 1970-1980) était une innovation dans la culture Rock,

Avec des éléments électroniques, et des rythmes de plus en plus dansants (disco), et romantiques – on parlait certainement déjà de Friendzone et de Jumpzone (contraire de la friendzone, et clin d’oeil à l’une des chansons des Big Junior).

A côté de la New Wave, était souvent associé le terme post-punk,

Genre avec un état d’esprit marqué par l’humour, le paradoxe, et aussi la tension ; autant de critères qui collent parfaitement avec la culture de votre groupe.

Leur sens de l’humour, souvent au second degré et bien sarcastique ressort bien dans leurs vidéos et pendant leurs concerts

(Un rockeur, blagueur, qui parle comme un rappeur (my nigga) et lâche un DAB en plein concert).

Enfin, à tout ceci, BIG JUNIOR incorpore des influences Hip Hop.

Il est vrai que le rock et le hip hop tendent à se fusionner de plus en plus. On sent ces influences dans le flow du chanteur et dans le groove des musiciens.

Tous ces éléments mis bout à bout, PAF, ça fait du Hip Wave !

Ceci éant dit, le groupe est mieux placé pour nous parler de leur musique.

INTERVIEW

 

1) J’ai osé une ébauche d’analyse du genre que vous défendez, en essayant de le comprendre au mieux. Mais vous, que pouvez-vous ajouter à cela et comment définissez-vous votre identité ?

Je dois avouer que tu as visé juste du premier coup, tu as bien cerné et expliqué notre délire.

On a aussi inventé notre propre terme car ça nous faisait rire de nommer notre propre case.

Après on ne réfléchit pas plus que ça, c’est juste que toutes ces influences font partie intégrante de chacun.

Pour nous les deux gars de Justice sont de vrai rock star alors qu’il font de l’électro, aujourd’hui il n’y a plus de barrière et la nouveauté dans le monde de la musique va surement venir des mélanges de culture.

C’est un peu le miroir d’une société.

2) Si votre côté Wave fait aussi planer dans des moments expérimentaux, aériens, le simple fait que le set du batteur soit mi-électronique mi- acoustique, dès que la caisse claire et les cymbales sont battues, c’est comme si on revenait « sur terre », quelque chose de moins aériens, on touche du rock à nouveau.
Et cette combinaison donne un  effet génial. A vous écouter, on croit parfois  entendre du Stuck In The Sound, ou du vieux Actic Mokeys. Quelles sont vos influences rock ?

En commençant BIG Junior on voulait reprendre le flambeau des groupes rock des années 2000 qui ont soit disparu soit ramolli comme Klaxons, Late Of The Pier, Does it offend You Yeah?, Louis XIV,  The Strokes,

Mais après on aime tous beaucoup Jack White, Arctic Monkeys, Foals…

Par contre nous avons joué avec Stuck In The Sound et on leur fait le bisou à travers ton interview.

3) Parmi vos influences, rock, hip hop, electro, y-a-t-il aussi des influences jeux vidéo ? La mixture de votre son fait souvent penser aux pionniers des jeux vidéos (Nintendo, Atari – Hiatus Kayote a fait une chanson dessus d’ailleurs).

Ecoute notre influence des jeux vidéos se limite à PES car au tout début du projet on rentrait sur scène sur la musique de la Ligue des Champions.

Après on est pas mal dans le challenge de score entre nous sur les jeux de portable à la con.

4) Comment avez-vous trouvé toutes ces idées rythmiques pour Cazillas ?

Sur un bout de papier à la terrasse d’un café d’Amsterdam en fumant de la weed ^^ C’était surtout pour faire un peu différent et on trouvait ca intéressant  de confronter plusieurs rythmique au sein d’une même chanson.

5) Parlons visuel. Pourquoi la couleur rouge pour le Big Junior ? Qu’est-ce que ça représente pour vous ? Comment voulez-vous qu’on vous perçoive avec ce code couleur ?

BIG Junior c’est une histoire de partage, donc on a choisit de s’habiller tous pareil sur scène pour faire crew, clique, gang. Une sorte de famille si tu préfères.

Dans la dernière chanson de notre EP on finit par « We Are Brothers » et c’est un peu notre slogan.

On veut défendre le partage et tordre le coup on nombrilisme, à l’égocentrisme ambiant.

Après le choix de la couleur c’est plus esthétique mais on vient de Lyon alors c’est un petit clin d’oeil à cette ville.

6) Etes-vous inspiré par l’univers manga ? Car votre signe de mains (qui représente un B et un J, pour Big Junior) ressemble aux mêmes signes de main que font les shinobis dans Naruto.

Haha écoute tu nous apprends quelques choses là. A part Olive et Tom, DBZ on est pas trop calé en culture manga.

7) AiAi, le graal pour tous les joueurs de air guitar et de air batterie. Comment est venue l’idée de jouer devant un aquarium, sans instrument ?

On aime les décalages, le second degré.

L’idée de tout faire en « air instrument » c’était de montrer qu’en étant convaincu d’en avoir entre les mains on finirait par y croire.

C’est un peu une métaphore sur le fait de croire en ses rêves.

Pour ce qui est de l’aquarium c’est pour le côté esthétique et décalé.

Jouer devant des requins en air guitare c’est  pas commun ^^

8) Comment progresse votre tournée automnale ? Et quel est jusqu’à présent votre meilleur souvenir en concert ?

Elle se passe à merveille, on rencontre pleins de groupes et personnes bien cool.

Je sais pas si on a déjà emmagasiné de meilleurs souvenirs de concert mais 2017 devrait être chouette pour nous donc on a hâte.

9) De nouveaux morceaux à venir ?

Oui beaucoup!! On devrait enregistrer avec Julien Jussey (Animali, Erotic Market…) et sortir quelque chose au printemps 2017.

Advertisements

One Reply to “Big Junior – Lumière Sur Le Hip Wave (Interview)”

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s