Zoe Wees adresse ses traumas émotionnels dans «Girls Like us»

Zoe Wees adresse ses traumas émotionnels dans «Girls Like us»

« On ne naît pas femme, on le devient », est la parfaite introduction pour la chanson que l’on va présenter aujourd’hui.

Zoe Wees est un jeune prodige allemand, née et élevée dans un quartier défavorisé d’Hambourg.

Elle développe un intérêt pour la musique très tôt, un de ses professeurs va remarquer son potentiel et la former par la suite.  

Elle va participer à the Voice Kids en 2017 et sera connu en Allemagne à partir de ce jour, puis internationalement en 2020 à la sortie de son single Control.

Cette chanson au piano, très émouvante, porte un témoignage poignant. Elle l’a écrite pour parler des crises d’épilepsie dont elle souffrait plus jeune et de sa peur de « perdre le contrôle » à ce moment là.

Zoe Wees adresse ses traumas émotionnels dans «Girls Like us» 1

Notre focus du jour porte sur son nouveau single, intitulé Girls like us.

Toujours avec sa voix chaude et ses notes puissantes, elle nous transporte dans son univers et nous émeut avec des paroles pleines de sens.

Le titre Girls Like us suggère instinctivement un sentiment d’appartenance ; Zoe Wees part d’un constat personnel auquel de nombreuses jeunes filles s’identifient naturellement. Là réside la force du single, en plus de la beauté de l’écriture et de l’interprétation. Zoe lève la voix pour toutes celles qui taisent leurs complexes au quotidien.

La chanson sonne fondamentalement comme une thérapie pour se désinhiber de sa timidité et de son manque de confiance en soi. A l’instar des artistes comme Yseult, qui clame « Je suis grosse et noire du lundi au lundi », elle se dresse contre les codes de Beauté et se décharge de tout jugement de valeur sur son physique.

« It’s hard for girls like us, we don’t know who we trust, not even the ones we love »
« And the worst part is, when they smile like this, and it hits me hard, tryna play it cool but inside I’m bruised and it breaks my heart »


Avec ces couplets, Zoe nous chante que même quand on est gentil avec elle, elle montre bonne figure mais est abîmée de l’intérieur et cela brise son cœur.

Cela reflète aussi sa manière d’affronter le regard de ses proches. Elle révèle qu’elle accepte désormais les compliments de ses proches, et que cette chanson a permis une thérapie avec laquelle Zoe arrive désormais à se voir comme eux la perçoivent, et changer sa perception d’elle-même.

« Everyone’s so heartless, does anybody care? », cette phrase nous fait penser à une chanson de BigFlo et Oli, dans laquelle ils disent « l’humanité n’a plus de cœur ». Zoe Wees dénonce l’indifférence du genre humain, qui ne soupçonne pas les douleurs causées à autrui.

Egalement, on a tendance à cacher nos émotions, de peur qu’il n’y ait rien de « beau » à montrer. Or, cette talentueuse artiste déclare qu’elle n’a plus l’intention de s’inhiber car révéler ses failles personnelles démontre une force, une beauté, et une vraie preuve de courage, comme elle nous le prouve dans le clip de Girls like us.

« Cause the second you wake, too much pressure to take ».

La société impose beaucoup de pression aux jeunes, pour qu’ils fassent des études, un métier qui rapporte de l’argent, qu’ils rentrent dans le cadre. Les critères de beauté « idéale », qui sont impossibles à atteindre et une source de complexes pour nombre d’entre nous. Dans le milieu artistique cette pression est renforcée, Zoe a voulu démontrer ici l’importance de s’aimer et que nous sommes parfaits tel quel.

« I don’t see beautiful staring back at me, watching my heart bleed out, trying not to freak out ».

Elle ne voit rien de beau autour d’elle, elle souffre et a mal et n’essaie de ne pas avoir peur de cette souffrance mais c’est bien évidemment difficile. C’est là que réside l’universalité de la chanson. Une petite fille qui a peur, qui manque de confiance en elle, c’est le cas de millions d’entre nous. Puis avec beaucoup de travail et de patience, on arrive à s’aimer et à devenir des femmes fortes et confiantes.

L’artiste a bien sûr précisé que si ici elle parle des filles, faute d’autres perspectives, ce message s’applique à tout le monde et n’est pas genré.

Cette chanson parle d’amour, de confiance et d’estime de soi. Ces trois choses si difficiles et complexes, mais qui sont pourtant vitales.

Avec beaucoup d’émotions, Zoe Wees traite cela dans Girls like us, avec des paroles difficiles à entendre et dont on ressent une peine immense à l’écoute. Après un trauma émotionnel, il est difficile d’aimer et de croire quelqu’un à nouveau et en plus, et cela affecte notre confiance en soi.

C’est le travail de toute une vie, et il est essentiel de s’aimer, de montrer nos émotions et d’avoir confiance en nous, car c’est ça qui fait toute l’unicité et la beauté du monde dans lequel on vit.

Zoe Wees adresse ses traumas émotionnels dans «Girls Like us» 2

Camille Laval

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »