Judicaël Et La Métaphore De L’Eau Brûlante : Mayi Ya Moto

Comment protéger une personne atteinte par l’intensité de la flamme des sentiments quand l’amour n’est pas partagé ? Comment ne pas délaisser une relation humaine dans le brasier?

Depuis plusieurs semaines, l’auteur, chanteur et guitariste Judicaël, originaire de Grenoble, annonce la préparation de son prochain EP, intitulé FRENESYA.

Une expérience originale, transie de poésie, et dont l’esthétique prône les racines congolaises de l’artiste, dans son style et dans ses paroles en lingala.

Judicaël Et La Métaphore De L'Eau Brûlante : Mayi Ya Moto 1

Judicaël, ou Juddy VI, peut se présenter tel un sapeur (sapologie, Société des Personnes Elégantes) avec son manteau, ses lunettes et sa coiffe soignés.

Dans les textes de Mayi Ya Moto (« Eau brûlante » en lingala), Judicaël oppose l’ardeur de ses sentiments aux flots d’un amour qui coulent à sens unique. La romance est en effet ce spiritueux qu’il est bon de partager à deux.

Juddy combine les sonorités acoustiques jouées avec légèreté aux productions numériques qui donnent toute une dimension à la composition. Juddy offre ainsi une expérience progressive à plusieurs vitesses.

Là réside sa signature depuis ses premières créations.


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :