BLADE – L’Evolution D’un Groupe Hip Hop Au Son Tant Moderne Que Novateur

« Words like a sword, in the hands of a Spartan » – Kendrick Lamar (I Am Interlude)

Depuis 2017, Antoine Soret aka Celsius (batterie), Alexandre Phalippon (basse), Felix Joubert (vibraphone), Gaspard Bachy (machines) et Max Nabis (rap) lèvent le bras au nom de BLADE. Blade ose, pèse et relève le défi d’offrir un nouvelle teinte dans le paysage du rap français.

Sous un élan d’admiration pour les pionniers J-Dilla, The Roots ou encore Kendrick Lamar, les 5 musiciens se lancent dans une série de compositions originales, combinant machines et instruments, avec textes en anglais.

En 2018 le groupe  « Ouvre Le Ciel En Deux » avec la sortie de leur 1er EP. Cette collection de 5 titres se conclue sur un texte écrit exclusivement en français. C’est à partir de là qu’un virage artistique s’opère. Max Nabis s’attache dès lors à proposer essentiellement des textes dans la langue de Molière, sous  le ton urbain qui va bien. De Y€BI à BUSY, c’est une authentique ode au rap français qu’il nous est donné d’apprécier.

Certains fans de rap ont connu le débat Rap US vs Rap FRPour les uns, la recherche musicale est favorisée, pour les autres, le texte est privilégié au détriment de la musicalité. Pour autant, on connaît aussi le clan des rappeurs où ni la recherche musicale ni celle littéraire sont de vigueur pour vendre des disques de platine en France. Pour ce genre de musique, davantage pop que hip-hop, certains se sont désolidarisé du rap hexagonal.

Pour d’autres encore, la langue française, malgré sa richesse, ne peut sonner ni groover aussi bien que la langue anglaise.

Enfin, il y a ceux qui se plaisent à  exploiter la langue latine à celle anglaise dans une même chanson, comme Gracy Hopkins (franco-anglophone) ou D Smoke (anglo-hispanophone), dont on parlera plus tard sur Sounds So Beautiful.

Dans ce débat ouvert, il reste tout de même des icônes du rap français qui redonnent espoir dans le Hip Hop made in France. D’Oxmo Puccino à IAM, pour les générations antérieures, et de Nekfeu, à Alpha Wann, en passant par Roméo Elvis jusqu’à Chilla, pour la génération actuelle ; la créativité et la polyvalence sont appréciées. Et, aujourd’hui, on peut ajouter le groupe Blade parmi eux.

Programmé dans les festivals urbains les plus poplulaires, dont Woodstower, en première partie de Nekfeu, le n°1 du rap céfran, Blade s’impose au sein d’une nouvelle ère du hip-hop, avec sa configuration sans précédent. La solide section rythmique du band, et la présence du vibraphone font la différence. Entre culture old-school et musique électronique, Blade propose une musique novatrice et actuelle.

Les atmosphères planantes, le groove au fond du temps, l’impact des drums, le poids des lignes de basse, l’imagination des arrangements, le feeling aérien du vibraphone… la production est exquise. Ceci couplé aux figures de style et à l’ironie d’un auteur dont l’aisance au rap français se fait sentir. De même que son amour inconditionnel du rap français se laisse entendre dans son flow.

On espère un nouveau projet du groupe bientôt après la sortie de leur dernier single BUSY, lequel illustre subtilement leur rapport au temps (musicalement parlant) dans leurs compositions.

1 thought on “BLADE – L’Evolution D’un Groupe Hip Hop Au Son Tant Moderne Que Novateur

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :