Paillette – Une Artiste Qui N’A Rien A Cacher

Hagard regard égaré dans la lumière d’éphémères souvenirs heureux,

Des souvenirs d’évasion, et la vision d’un plus large horizon

Marie soupire après des rêves multicolores, plein la tête, colorés de mille paillettes.

Atmosphère des plus relaxantes, Paillette marie piano et violoncelle à la manière d’Agnès Obel dans son nouvel EP intitulé To Hide, paru le 17 janvier 2018.

Au cours des balades pianistiques, sa voix légère et touchante, portée par des chœurs angéliques, laisse résonner plusieurs émotions ; l’artiste exprime ses mal être (Under My Skin), partage son sentiment de solitude libératrice (Goldfish).

L’entrée avec Abyss plonge l’auditeur immédiatement dans les ténèbres par lesquels est passée l’artiste. Dès le début, l’EP invite dans son intimité (I’m stepping into the Abyss, I’m slipping from the bliss // Je m’avance vers les abysses, s’éclipse mon allégresse).

L’univers de Paillette est sombre et mélancolique, à l’opposé de son nom de scène. Ceci dit, ses compositions s’avèrent être de vraies thérapies. On devine ainsi que c’est sa créativité qui colore lui colore l’esprit.

L’auteure interprète compositrice se plaît manifestement à jouer sur les contradictions, proposant un titre d’EP To Hide, qui suggère des cachotteries mais qui dévoile presque tout d’une jeune fille introspective ; Marie Robert n’a rien à cacher.

Sa musique offre ainsi plusieurs lectures, et son onirique clip vidéo pour Goldfish illustre bien cette idée.

Retrouvez Paillette

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: