Laura Clauzel – Rendre Hommage A La Féminité

Pour celles qui vivent de passion, vibrent d’émotions

Pour celles qui ne dorment plus la nuit, mais toujours rêvent de jour,

Pour celles au sang chaud et au coeur de pierre,

Pour celles qui se donnent un air, mais n’ont jamais guère l’air ni même l’allure fière,

Pour celles chaussées de hauts talons, vêtues de fausse fourrure, n’aimant que les diamants de leurs amants

Pour celles qui tremblent encore de frissons, comme au premier jour

Pour celles qui tremblent encore de frissons, comme si c’était le dernier jour

Pour celles au charme qui de mille fantasme inspirent un même homme,

Pour celles que l’on appelle dame ou damoiselle, chanteuse ou serveuse,

Femme indépendante, femme moderne ou encore fille de joie,

Laura Clauzel élève sa voix et chante pour toutes les femmes qui vivent passionnément et qui ont su lui inspirer une jolie mélodie.

Au cours de ses réinterprétations et compositions originales,

Laura Clauzel impose une présence scénique distinctive et incarne la fille de son temps, celle actuelle et transgressive.

Dans cet élan, elle a rendu hommage à Edith Piaf, l’icône de la femme moderne et Amoureuse

Dans ce même élan, elle écrit et interprête son single Female.

Elle y met en scène une fille de joie, en osant associer l’idée de Féminité au plus vieux métier du monde, ou à celui du désir,

Tout au long d’une sinistre marche au piano laquelle projetterait presque les pas de cette femme faisant le trottoir.

Ceci dit, lorsque l’on ne prête pas attention aux paroles, on y voit que classe, glam et digne posture.

De plus les harmonies et les multi-voix favorisent une atmosphère envoûtante.

Le spectateur/auditeur demeure sous le charme, ou sous le fantasme.

Female est le premier single d’un court opus de quatre titres intitulé : Paria(h).

Au vu de la teneur du premier extrait, le titre de cet opus suggère un concept intéressant.

Fidèle à ce que l’on connaît d’elle de l’ambiance cabaret (cf Cabaret d’Amour),

Elle présente une âme musicale aussi libre que le Jazz, dans un corps hybride, aux couleurs trip-hop urbain et aux nuances neo-soul.

Pour Paria(h), et notamment le titre principal Female, Laura s’entoure de sa jeune soeur Fanny,et du compositeur et réalisateur artistique, Olivier Bostvironnois.

Entourés de magnifiques musiciens, dont le contrebassiste légendaire Alex Blake qui a

accompagné des pointures telles que Chet Baker, Stan Getz et Dizzy Gillespsie et le batteur et percussionniste, Sonny Troupé, collaborateur de Grégory Privat et de Lisa Simone; ils ont ensemble trouvé la vibration musicale qui les émeut encore.

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s