Cleim Haring : Poète Est L’Esthète Aux Multiples Facettes (Interview)

Tel le phoenix qui renaît de ses cendres, Cleim Haring renaît de son passé de Libre Penseur,

Ose s’envoler, seul, dans le Bleu de la Nuit, pour étinceler le ciel de son art simple et subtil.

Observant les fleurs fânées de son passé, il attend les rayons de Soleil d’un nouveau printemps, synonyme d’avenir brillant.

Cleim clame l’état d’âme glacée d’un jeune homme classe aux mille émotions :

Tristesse froide, colère, addiction, ambition, rêves, sourire (subtil) chaleureux;

SOLEDAD, sorti le 18 Janvier 2016, est de fait l’exposition de l’introspection d’un artiste qui vit de ses rêves.

Au vu de son attachement pour l’esthétique, cette exposition aurait plus les traits d’une gallerie d’art qui rendrait, implicitement, hommage au style particulier de Keith Haring.

Quoi qu’il en soit, Cleim haring, entouré de ses “frères” d’armes EVERYDAYZ (pour la production) et Valentin Petit (pour la réalisation de ses vidéos),

Nous propose un univers musical différent avec une approche originale,

Et l’approche est assez géniale.

SOLEDAD est un univers complexe et une oeuvre complète. 

Pour mieux l’appréhender, nous avons eu le plaisir d’interviewer le premier concerné, lequel nous a volontier livré quelques secrets sur l’écriture de l’EP.

INTERVIEW

1) On parle souvent de toi par rapport à ton passé de rappeur, Libre Penseur, époque majeure.
Mais une nouvelle ère a commencé, et le simple titre de « rappeur » paraît diminuer la dimension artistique assez recherchée que tu présentes, en tant qu’artiste complet.
Alors, comment définirais-tu Cleim Haring ? Quel genre d’artiste est Cleim Haring ?

Un artiste ouvert, poétique qui souhaite proposer autre chose dans son style.

Un dandy bandit gandhi.

2) Libre Penseur, influencé de musique hip hop, jazz, et deephouse, est aussi influencé par les Arts. Inspiré de Keith Haring, artiste majeur qui fait entre autre partie du mouvement de la Figuration Libre. Le Libre Penseur meurt et se réincarne en Cleim Haring.
Que t’inspire Keith Haring, au point d’épouser son nom de famille ?

Il m’inspire la création au sens large du terme.

Le fait de briser les codes. Apporter un message profond sur des lignes simples.

Sa façon d’exprimer le fond et la forme.

griffe haring

3) La « griffe Haring», c’est la répétition infinie de formes synthétiques soulignées de noir avec des couleurs vives, éclairantes, sur différents supports.

Cleim Haring, c’est un poète sombre aux rimes reflets de profondes pensées aigres-douces, bien qu’opposées à des visuels lumineux aux couleurs vives, (Bleu Nuit) et un beat très dynamique et vivant (Mon Soleil).

Rendre le monde plus beau à l’image d’un art poétique, lumineux frais et sincère, comme Keith Haring, est-ce là l’ambition de Cleim Haring ?

Ce n’est pas forcément mon ambition, je veux pas rendre le monde plus beau avec mon art

Mais qu’on comprenne le sens de mon message via d’autres codes.

Soledad est un EP qui est dur mais je le transpose avec du sourire voilà toute la subtilité.

4) Concernant l’EP,après la mise en scène à Pondichéry, installée au long de l’introduction Pondy. Quelle ambiance as-tu voulu imposer dès le début avec une telle introduction ?

Il fallait trouver une continuité après Libre Penseur, et cet intro permet de revenir à la source.

Ce piano anxieux avec ces souvenirs de chez moi.

C’est comme le début d’une introspection.

5) Soledad commence, la méditation d’un poète seul dans son monde. L’écriture laisse découvrir la lecture de blessures, de désillusions et de frustrations, puis d’un renouveau. Surtout, elle reprend le nom de l’EP. Autant l’instrumental est simple et épuré, autant le texte est riche de sens et de connotations. Alors que veux-tu communiquer avec une track comme Soledad ?

 Clairement c’est de la colère, une rage profonde que je transmet d’une façon sincère et poétique « J’avance le coeur glacé, les peurs du passé ne sont que des fleurs fanées »

6) Soledad, musique plutôt Chill, semble apporter un souffle novateur dans les courants hip-hop. En plus d’une propre et classieuse esthétique visuelle qui parle d’elle-même, là aussi musicalité est différente. Que souhaites-tu apporter de nouveau  dans le hip-hop Français ?

Je trouverais cela trop de prétentieux de dire « nouveau »

Je dirais plutôt « différent » et faire de la musique avant tout.

Peu importe le genre meme si la base reste HIP HOP à l’avenir je veux faire du Cleim Haring tout simplement.

 7) Avec toutes les expériences que tu as vécues, de Libre Penseur à Cleim Haring,
Quelle est ta vision de la culture hip-hop en France, d’une part, et de son industrie musicale d’autre part ?

J’ai pas réellement envie de parler de culture Hip Hop. Les courants, les envies ont beaucoup changé et évoluer Chacun peut se retrouver dans sa case avec son public.

Vive la musique c’est tout.

L’industrie musicale a beaucoup changé.Le disque se vend moins, on passe sur un autre tournant avec le stream et le numérique.

On communique juste différemment et faut plus compter sur le cd à part pour certains artistes qui sont capable de le faire.

Pour un indé comme moi faire 10 000 serait un exploit voir un miracle donc pour l’instant je me préoccupe de mes morceaux.

8) On ne voit jamais Cleim Haring dans ses clips (sauf le teaser).
Faut-il appréhender Cleim Haring plus comme un concept qu’une simple personne ? Pourquoi ?

Complètement, c’est un personnage.

Ca me permet de montrer d’autres facettes en étant authentique sans forcément me montrer.

Le pourquoi du comment c’est de casser les codes de l’égo trip, être capable de faire du rap sans agiter ses bras comme une marionnette face caméra et,

Crois moi c’est un exercice très dur !

 

9) Un autre signe de ta différence et de ta volonté de briser les codes dans le hip hop : la posture de la femme.
Que t’inspire la femme, ou plutôt la Muse, dans tes clips et dans ta poésie ?

Je suis inspiré quotidiennement par sa beauté et de se qu’elle peut dégager.

j’ai toujours eu un rapport féminin avec la musique je l’ai toujours imaginé comme cela je transpose meme l’inspiration, le mots etc avec une relation très intime comme une séduction jour après jour que tu dois entretenir.

Donc c’est normal que tu vois Manon Doyelle ou Ines lamour dans mes clips.

mon soleil cleim haring

Je vois mal ma musique représentée par des hommes.

Mais je ne suis pas contre pour les prochains clips je réfléchis à cela …

10) Parle-nous un peu de ta collaboration avec Glxya pour Mon Soleil.
Quel a été le processus pour écrire la chanson ?

glxya chanteuse mon soleil cleim haring

Glxya est une chanteuse que j’ai vu en live pour un concours celui de Sankofa

Elle avait fait une reprise de Lauryn hill, elle m’avait vraiment interpellé !

Je voulais quelqu’un qui maitrise le chant avec le flow d’une rappeuse.

J’ai pu avoir son contact, on s’est rencontré puis je lui ai proposé les intrus de j’ose espérer et mon soleil.

On a fait plusieurs écoutes ensemble, on se mettait d’accord sur la direction artistique puis elle a travaillé de son coté le texte et la mélodie.

Au moment d’enregistrer ça sonnait direct !

C’est vraiment une très bonne cola et c’est la seule d’ailleurs dans tout le projet.

 11) J’ose Espérer, est peut-être la plus créative et la plus riche, et un boombap nonchalant qui invite au chill.
Quelles ont été les branches d’inspirations pour toi et Everydayz pour cette track ?

Le sample et la basse sonnait très reggae donc on est partie sur ce type d’ambiance un peu roots d’ou l’effet de chill mais en post production c’est énorme se qu’il a fait everydayz.

12) Chat de Gouttière est le son le plus jazzyT’imagines-tu faire des tournées avec une configuration jazzy aussi jazzy et onirique que cette chansons ?

 

cleim haring concert

Non du tout, c’est une branche qui me plait mais pas sur tout un projet ou sur tout un set,

Mais pour ce type de morceau assez aérien et planant c’était le son parfait pour ce texte.

13) Enfin ton EP s’appelle Soledad (solitude en espagnol) pourtant ton mot d’ordre demeure ‘On reste ensemble’.
Pourquoi ? Que signifie cette devise pour toi ?

 Je reste sensible à l’humain avec des principes et des valeurs.

A vrai dire ce message « Soyons ensemble » est tiré de Lionel Bankina mon manager.

Je trouve que c’est le slogan parfait pour retranscrire le partage de ma musique.

Même seul avec un coeur glacé on peut se tourner vers un coeur chaud et une atmosphère froide tout ceci n’est qu’une suite logique de Soledad.

Vous verrez cela bientôt dans le prochain projet…

 

Merci Cleim Haring !

Advertisements

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Top 30 – The Freshest Emerging Artists In 2016 – Sounds So Beautiful
  2. Cleim Haring – Passé, Présent, Futur – Sounds So Beautiful

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: