Nuits de Fourvière 2017 – Nuit Soul : Lee Fields & The Expressions (Live Report)

That’s What I’m Talkin’ About

Seul ou en compagnie, l’Âme de cette homme est animée d’une flamme passionnelle,

Passion pour la vie, passion pour la scène, passion pour l’amour,

40 hivers passés, et toujours le même sourire pour fleurir son visage.

Il ne connaît pas la vieillesse, et sa musique est intemporelle,

The Man Got Soul.

D’un personnage introspectif et contemplatif comme Michael Kiwanuka, on passe à un tout autre personnage qui n’a de cesse de vibrer de joie de vivre et d’énergie : Lee Fields came to party! 

Pour son public de 4000 spectateurs, il a réussi le pari de rendre cette Nuit Soul, une Special Night.

legendary lee fields.jpg

Il est à l’identique de ce que l’on pouvait attendre d’un concert de James Brown ! Les postures, le regard ferme, sourires subtiles et jeux de jambes sous les exclamations d’un des musiciens qui lui fait office de speaker… tout y est.

Accompagné des musiciens des The Expressions, qui ont entre joué pour Amy Winehouse, Lee Fields, authentique Soul Man, nous laisse témoin d’un concert digne de l’époque de Curtis Mayfield, Smokey Robinson, Donny Hathaway et bien d’autres.

Cette Nuit Soul aux Nuits de Fourvière s’est conclue en véritable voyage dans le temps, retour vers les années 1960-1970.

Cet homme, classe et honorable, représente l’âge d’or de la Soul à New York.

lee fields and the expressions

 

Le spectacle des The Expressions, à l’allure charismatique, vêtus de noir et blanc, offre une expérience vintage au Grand Théâtre de Fourvière.

Sous l’impulsion du bassiste et du trompettiste, les musiciens, dansants, droits comme des soldats, s’exécutent à l’unisson pour une introduction éblouissante.

Leurs enchaînement laissent le public coi : les structures et les ruptures, appuyées des quelques postures figées de Fields produisent quelque chose d’unique.

Leur groove est indéniable. Les rythmiques sont lourdes et puissantes : des riddims, aux breaks de batterie sans parler des lignes de basse. Le clavieriste-organiste rajoute une couche et le duo de cuivre rend le tout explosif.

 

Ce groove ambiant donne du poids à la légerté des paroles de Fields.

Lee Fields est un entertainer, et ne se veut pas preacher. Ainsi, même pour des textes où il invoque l’espérance en un monde meilleur, le refrain restera très simple (We can make the world better, if we come together)

La ferveur du message est à ressentir à travers la Funk du morceau apportée par les Expressions. Une fougue presque similaire à celle que l’on perçoit dans le titre War d’Edwin Starr (War, what is it good for? Absolutely nothing).

En somme, c’est le genre de divertissement que l’on n’a pas vu depuis longtemps.

lee fields & the expressions.jpg

Ce soir, le crooner et son groupe sont venus pour la promotion de leur dernier album, Special Night, paru en 2016.

A l’écoute de son album, le personnage Lee Fields rappelle cette chanson écrite par Tom Eyen et Henry Krieger, chantée Eddy Murphy, Jennifer Hudson et Beyoncé, pour le film Dream Girls, Fake Your Way To The Top :

L’histoire d’un homme à succès qui n’est parti de rien, entièrement démuni en arrivant à New York, depuis North Carolina.

L’histoire d’un homme qui peut se vanter d’avoir vu passer les décennies au cours de sa carrière,

L’histoire d’un homme qui travaille dur pour sa carrière (Work To Do),

L’histoire d’un homme souvent loin de chez lui (I’m Coming Home),

L’histoire d’un homme qui souffre d’amour (Lover Man / Precious Love),

Enfin l’histoire d’un homme qui s’évade au Casino, pour y perdre son argent, et parfois son temps.

Fields est un homme qui sait faire danser 4000 personnes en une seule nuit, mais qui à la fin se retrouve seul, comme l’indique sa pochette d’album.

Alors ce soir, il a clamé son amour au public “I Love You”.

C’est certainement l’artiste qui a le plus interagi avec le public.

Ses dialogues assez comiques avec ses musiciens, à la manière de James Brown, pour savoir si le public Got Soul, ne rendait le spectacle que davantage divertissant et stimulant.

lee fields live.jpg

Lee Fields & The Expressions resteront dans les mémoires.

 

Crédits Photographie : EYM

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: