La formation franco-arménienne Victoria Alex Quartet organise un concert caritatif le 6 novembre

Cet événement est un pas pour la survie de la musique de tout un peuple en souffrance, et qui se retourne vers ses racines.

Victoria Alexanian, alias Victoria Alex (Victoria Alex Quartet, chant).

La musique rassemble. Elle a aussi le pouvoir de faire passer des messages importants. Ce sera le cas ce vendredi 6 novembre 2020 à la salle Paul Garcin (Lyon).

Victoria Alex Quartet, formation franco-arménienne, née à Lyon, vous donne en effet rendez-vous à 18 h 15 pour un concert caritatif. Il est organisé pour recueillir des fonds afin de venir en aide au peuple arménien.

Depuis le 27 septembre 2020, une offensive de la Turquie contre l’Artsakh, 10e province du royaume d’Arménie, a plongé des centaines d’habitants dans une grande crise humanitaire. Le conflit caucasien a aussi endommagé de nombreuses propriétés et infrastructures.

Une situation qui a révolté l’Arménienne Victoria Alexanian, alias Victoria Alex, la chanteuse du groupe. Elle est d’ailleurs à l’origine de ce concert, également soutenu par l’Ugab Lyon (Union générale arménienne de bienfaisance) et YP Lyon (Young Professionnals Lyon). 

La somme récoltée pour chaque billet acheté (7 €) sera directement reversée à « Armenian Fund », une société non gouvernementale et apolitique qui agit pour développer des infrastructures et offrir une aide humanitaire. Voilà l’occasion de s’ouvrir à une autre culture, ou de la redécouvrir, tout en faisant une bonne action.

Le 25 février 2020, Victoria Alex présentait le quartet depuis sa page Instagram : « Depuis longtemps, je souhaitais réaliser l’ambitieux projet de diffuser la culture arménienne », écrivait-elle. Vincent Forestier (piano), Amin Al Aiedy (contrebasse, oud) et Mathéo Ciesla (batterie) l’accompagnent.

Mélanie Domergue Victoria Alex Quartet
La formation musicale Victoria Alex Quartet a déjà donné un concert le 2 avril 2020, à la salle Witkowski (Lyon).

Victoria Alex Quartet rend hommage à la musique arménienne traditionnelle, tout en y apportant des arrangements jazz, avec une touche de modernité. Le but : faire connaître la culture arménienne au plus grand nombre, par son lyrisme et sa puissance. Rappeler comment cette musique peut si bien lier la voix et les instruments, et combien il est important de la préserver, tout comme le peuple qui la joue.

Engagée, Victoria Alex est aussi une passionnée, passée par le Conservatoire Komitas d’Erevan (Arménie) et le Conservatoire CRR de Lyon. Par ailleurs, elle parle français et voue une admiration particulière à Édith Piaf, pour ses chansons sur l’amour et l’indépendance des femmes.

Plus tôt cette année, Victoria Alex Quartet a tenu un premier concert à Lyon, le 2 avril, en hommage à Komitas, un docteur arménien en théologie et musicologie qui s’est inspiré de découvertes scientifiques pour créer une musique moderne, et reprise par des compositeurs d’avant-garde.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :