Hailey Tuck Maquille Le Jazz Dans Une Esthétique Cabaret, Avec “Coquette”

 

Née à Austin, la chanteuse Hailey Tuck possède un talent rare et extraordinaire. Son premier album, Junk, produit par le légendaire Larry Klein, lui a a valu d’être nominée aux Grammy Awards.

Hailey Tuck renverse joyeusement les règles du jazz en s’appropriant les classiques du cabaret mélangés à des compositions originales.

Son nouvel EP autoproduit  Coquette est une analyse d’un équilibre insaisissable que les artistes doivent trouver entre leur travail, leur santé mentale et les tâches rébarbatives de leur vie quotidienne.

Comprenant à la fois des compositions et des reprises, Hailey exprime dans Coquette son amour du côté obscur du jazz, qu’elle teinte d’accents de dream pop folk, tout en préservant son art habile de conter des histoires ludiques et amusantes.

Cette recette étonnante amène le public à plonger dans une nouvelle force créatrice, puissante et mature.

Je recherche constamment les expériences de ma propre vie, et de celle des autres qui me fascinent, pour créer une histoire, une anecdote amusante, un tableau. J’ai décidé de canaliser tout ceci dans l’écriture, qui pour moi est la seule chose qui m’intimidait, de choisir également les morceaux en fonction des paroles que j’aurais aimé écrire, et enfin dans une perspective, certes ironique,  de faire un album avec un budget illimité !” a-t-elle expliqué.

Avec Coquette, Hailey Tuck s’impose comme une auteure surdouée et une fine observatrice du monde qui l’entoure. Après avoir quitté Austin au Texas à 18 ans, Hailey a d’abord aiguisé ses talents scéniques, puis entre 2014 et 2016, sorti trois EP’s remarqués par le public et la critique.

L’album Junk lui a valu la consécration avec son single Alcohol.

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d bloggers like this: