Ibrahim Maalouf – Le Trompettiste A Fait Son Carnaval à la Halle Tony Garnier – Jazz à Vienne 19/20

N’empêche jamais personne de faire de ta vie un carnaval” – Odette, grand-mère d’Ibrahim Maalouf.

Terminant son spectacle sur une note touchante, en hommage à sa grand-mère, Ibrahim Maalouf rappelle avec subtilité son intention derrière la conception de son album et l’écriture de son show : faire vivre au public un carnaval inoubliable !

S3NS, mis en scène avec le drapeau du Liban et celui du Chili, déposés de part et d’autre des musiciens, est l’album qui permet au trompettiste de “faire le pont” entre ses cultures libanaise et chilienne.

C’est ainsi que le show prend la vague en direction de l’Amérique latine. Maalouf et son orchestre de cuivres soufflent un vent de chaleur sur les gradins de la Halle Tony Garnier.

Il souffle un son clair et éloquent, et interprète ses compositions et arrangements avec une grande âme ;sa musique est empreinte de personnalité. En d’autres termes, il parle la trompette.

De la trompette au piano, jusqu’aux appartés dignes d’un comédien de stand up, le showman impose une réelle présence. Il anime naturellement, et partage un moment d’excellence musicale sur un ton décomplexé, entouré de guests distingués, dont l’excellent saxophoniste cubain, Irving Ação.

Tout au long de l’album, avec des titres comme Harlem ou N.E.G.U., un goût prononcé pour le hip hop old school se fait sentir dans le groove des échos basse-batterie. A tel point que l’on se dise qu’un rappeur est la seule chose qui pourrait manquer à son spectacle.

Ibrahim Maalouf aussi de cet avis, vraissemblablement, invite alors non pas un rappeur, mais deux : Fefe et Leeroy !

Une apparition qui fait clin d’oeil à la programmation de la 38e édition de Jazz à Vienne, lors de sa soirée Hip Hop.

Toujours dans une attitude de partage, Maalouf laisse briller les jeunes talents qui l’entourent, dont Yacha Berdah, l’un des trompettistes de l’orchestre S3NS.

Le public l’a vu pendant la première partie, accompagner Thais Lona au clavier.

Multi-instrumentiste, producteur, arrangeur, il a le sens de l’harmonie au bout des doigts.

En bref, un concert pour le grand public, apprécié des petits comme des grands. Maalouf réunit tout un monde et transmet la flamme du Jazz aux avertis comme aux non initiés.

Il sait faire respecter l’art du genre, sans se prendre au sérieux, tout en rendant les gens heureux.

Crédits Photographie : Renaud Alouche
Dans le cadre de la saison 2019 2020 de Jazz à Vienne

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s